top of page

Possible est une revue en ligne dédiée à la création contemporaine, proposée et animée par des critiques d’art. Fondée en 2017 par Julien Verhaeghe, elle comporte aujourd’hui six membres dans son comité critique : Claire Kueny, Camille Paulhan, Clare Mary Puyfoulhoux, Leïla Simon, Julien Verhaeghe et Marion Zilio.

 

La revue Possible favorise l’échange et le dialogue avec les artistes ainsi que des formes d’écriture sur l’art plus expérimentales. De par sa forme collégiale, organisée autour d’un comité de rédaction, elle se pense comme un lieu d’échanges de points de vue qui replacent au centre de l’activité des critiques d’art, la fertilité des rencontres avec des artistes, le compagnonnage, le suivi dans le temps, la possible inactualité et l’expérimentation critique. Elle revendique également la diversité des approches, des méthodologies et des sensibilités, mais aussi une forme de créativité dans les pratiques d’écriture. Possible encourage la variété des regards, et constitue avant tout un espace de parole et d’écriture. 


 

Chaque numéro comporte quatre sections : 

 

  • un édito en forme de discussion collective autour d’un point précis de la critique d’art, engagée par le comité de rédaction avec des intervenant·e·s extérieur·es.

  • des entretiens avec des artistes, commissaires d’exposition, auteurs et autrices, acteurs et actrices du monde de l’art ;

  • des variations autour de sujets libres : textes d’opinions et critiques d’exposition, y compris d’un point de vue anachronique ou décalé.

  • un exercice d’écriture sous contrainte : les «1000 signes», où il s’agit d’écrire, en mille signes, un texte autour d’un thème donné, défini pour chaque numéro. 


Possible publie un à deux numéros par an. Chaque sortie s’accompagne d’un lancement dans un lieu de création, en faisant la part belle à l’oralité et aux échanges. Ces lancements sont l’occasion de mettre en situation la critique d’art, de la pratiquer et de la rendre vivante.

5e184839-df19-413c-8901-70438309b33e.jpg

Claire Kueny est critique d’art, chercheuse et enseignante à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon. Docteure en histoire de l’art et esthétique (Université Paris 8), Ses recherches se développent autour d’objets d’études aux formes de visibilité ténues, qu’il s’agisse des ombres, des fantômes, des projets d’atelier, des chantiers de rénovation, ou encore des objets de bruitage. Elle publie régulièrement dans des revues spécialisées (artistiques et scientifiques) et dans des catalogues d’exposition.

Claire Kueny

Camille Paulhan est historienne de l’art, critique d’art et enseignante. Elle est l’autrice d’une thèse de doctorat portant sur le périssable dans l’art des années 1960-1970. Membre de l’AICA-France, elle publie régulièrement dans des revues spécialisées (art press, Hippocampe, Josefffine, 02, Esse, Espace, Talweg, Marges, AWARE, Thankyouforcoming, Critique d’art…) et des catalogues d’exposition. Elle enseigne en écoles supérieures d’art. Recherches en cours : ateliers, champignons, petites énergies, œuvres en convalescences, irreproductibilités, mâchouillements, bombe atomique, art castelroussin, scarabées bousiers et boulettes, livres d’or.

Camille Paulhan

Co-fondatrice de la revue Boum!Bang! Membre de l'AICA. Auteure. Art rupestre. Le minimal. La poésie. Tout ce qui est peinture et toutes les langues. Temps. Reliefs. Exigence. Engagement. Collectif. Ne croit pas à la vérité.

Clare Mary Puyfoulhoux

Parallèlement à ses études d’Histoire de l’Art et d’Histoire de l’Architecture Leïla Simon se spécialise en art contemporain. Commissaire d'expositions et critique d’art, elle co-dirige, depuis 2011, l’Espace d’art contemporain Les Roches et écrit aussi bien pour des catalogues que pour des revues d’art. Elle est membre du conseil d'administration de C-E-A (Association française des commissaires d’exposition) et a dirigé le Post-diplôme Kaolin 2017 - 2018 de l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges.

Leïla Simon
Julien Verhaeghe

Docteur en Esthétique de l’Université Paris 8 et titulaire d’un DNSEP obtenu aux Beaux-arts de Paris-Cergy, ses recherches ont porté sur la relation entre Esthétique et Contemporain, ce qui lui a permis d'interroger la proximité qu'entretient l'esthétique avec d'autres champs, comme la sociologie, l'histoire ou l'anthropologie. Il s’est notamment intéressé à des pratiques où intervenaient des notions de cartographie, de collectif et de déplacement. Un ouvrage intitulé Art & Flux. Un portrait du contemporain, a été publié en 2014. Actuellement enseignant à l'École Camondo à Paris, il développe depuis quelques années une activité de critique et de commissaire d’exposition, en mettant en relief des notions réputées théoriques dans un cadre plastique.

Marion Zilio est critique d’art (secrétaire générale adjointe de l’AICA France) et commissaire d’exposition indépendante (Membre du conseil administratif de C-E-A / Association française des commissaires d’exposition). Docteure en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, elle est l’auteure de Faceworld. Le visage au 21e siècle (PUF, 2018). Elle a été enseignante à l’Université de Paris 8 et professeure invitée à l’École de Cinéma de Téhéran. Comme curatrice, elle a organisé des expositions en France et à l’étranger pour des galeries, des centres d’art, des fondations ou des institutions, parmi lesquels le lieu unique à Nantes, le B’Chira Art Center en Tunisie, Bandjoun Station au Cameroun, la Villa Arson à Nice, Le Carrousel du Louvre.

Marion Zilio

présentation

bottom of page